Coeur en héritage : Elle filme les derniers vœux des personnes en fin de vie


Un souvenir audio et vidéo d'un être disparu
Coeur en héritage : Elle filme les derniers vœux des personnes en fin de vie

Au Canada, une nouvelle mode a été lancée afin de permettre aux personnes en fin de vie de parler de leur vie, de formuler leurs derniers vœux ou encore de raconter tout ce qu'ils veulent devant la caméra de Michelle Brulotte, une comédienne qui a créé, il y a 2 ans, « Cœur en héritage », un service unique qui laisse la parole à celles et ceux qui se préparent pour le grand départ.

Un souvenir audio et vidéo d'un être disparu

« Nous vivons dans une société où la mort est un sujet trop souvent censuré, tabou. C'est pourtant un moment tout aussi important que la naissance », explique Micheline Brulotte, à l'origine de « Cœur en héritage ». On conserve bien souvent des photos d'un proche qui nous a quitté. Mais il est aujourd'hui possible d'avoir un enregistrement, qu'il soit audio et/ou vidéo de la personne qui vous est chère et qui restera une « présence » grâce à ce nouveau genre de témoignage.

Maman de deux enfants et comédienne, Micheline Brulotte a donc décidé de se lancer dans ce créneau et de créer « Cœur en héritage ». Ce nouveau concept est un service pour les personnes en fin de vie qui souhaitent laisser une trace de leur passage sur terre pour leur descendance. Armée de sa caméra, elle leur donne la parole afin qu'ils racontent leur vie et tout ce qu'ils ont envie de dire avant leur grand départ. Comme l'explique si bien la créatrice : « Quand on est en fin de vie, il y a une vulnérabilité qui s'installe. On entre dans la pure vérité. C'est un legs. L'occasion de se raconter avant de mourir, de laisser quelque chose: sa respiration, son regard, ses mots».

Un sujet tabou mais des messages qui soulagent

Si aux premiers abords de nombreux particuliers ont eu un mouvement de recul suite à la création de ce service, des infirmières travaillant dans les maisons de retraite ont confirmé le besoin de ce genre de legs pour leur pensionnaires. « Elles sont parfois sollicitées par leurs patients pour qu'elles écrivent leur biographie ou un message, mais elles n'ont pas nécessairement le temps d'effectuer cette tâche. Le fait de filmer est plus rapide et moins coûteux en énergie », explique Micheline. Devant la caméra, les gens peuvent se confier sans scrupules et sans limite. Ils peuvent tout dire, tout avouer.

La toute première fois qu'elle décidé de se lancer, elle a filmé les derniers vœux d'un certains Robert Caron dont les jours étaient comptés. C'est la famille qui a été à l'origine de la demande auprès de la comédienne. Il a finalement écouté paisiblement les messages de ses proches avant d'être emporté par le cancer. La famille s'est ensuite réunie afin de regarder, sur écran géant, le message de Robert. Pour elle, cela reste l'expérience la plus marquante malgré de nombreux autres contrats. Pourtant, le sujet reste encore très tabou et elle ne reçoit pas que des éloges.

En savoir plus Publié le 28 janvier 2016

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



FERMER