La lutte contre la solitude, un des engagements forts de la Fondation de France

71% des Français prêts à s'engager dans les actions proposées par la Fondation de France

Publié le 09 juillet 2015
La lutte contre la solitude, un des engagements forts de la Fondation de France


Agir contre la solitude


Depuis plusieurs années, la lutte contre la solitude est un des engagements forts de la Fondation de France.
1 000 projets sont soutenus chaque année dans tous les domaines - emploi, enfance, grand âge... - pour permettre à chacun de retrouver une place dans la société en renouant des liens avec les autres.

  • Comment les Français perçoivent-ils la solitude ?
  • Quelles sont les actions les plus efficaces à mener ?


Voici les résultats de l'enquête menée par la fondation de France (1).

La solitude est une préoccupation majeure pour 80% des Français

Or 5 millions de personnes sont seules en France, 12,5 % des Français n'ont aucun réseau social et 1 français sur 10 se sent exclu, abandonné ou inutile (2). Cette solitude de masse, aggravée par la crise économique qui a creusé les écarts et augmenté les difficultés, est devenue un phénomène structurel (3).

71% des Français sont prêts à s'engager personnellement contre la solitude dans les actions proposées par la Fondation de France

Voici celles qui ont rencontré la plus large adhésion :

  • « Pratiquer en groupe des activités utiles pour tous » est jugé efficace par 89 % de Français.
    Par ailleurs 85 % déclarent qu'ils pourraient y avoir recours et 78 % se disent prêts à soutenir ce type d'action en y consacrant du temps.

  • « Retrouver de la mobilité » est aussi une solution efficace pour 84 % de Français.
    78 % souhaiteraient y avoir recours et 72 % sont prêts à s'y investir (par un don ou en y consacrant du temps).

  • « Réapprendre les bienfaits de la vie collective » est jugé efficace par 84 % des Français.
    77 % souhaiteraient en bénéficier, 71 % sont prêts à s'y engager.

  • « Renouer le dialogue » : efficace pour 83 % des Français, renouer le dialogue passe par le fait de recréer des lieux de rencontres et des opportunités d'échanges entre les personnes.
    82 % des Français souhaiteraient y avoir recours et 75 % sont prêts à s'y investir.


Pour 63% des Français, l'engagement individuel est le premier levier pour combattre l'isolement

Ce sont ces initiatives individuelles, l'investissement de chacun dans les projets portés par les petites associations, que la Fondation de France accompagne et fait grandir pour transformer l'engagement individuel en changement collectif.

Retrouver les projets de la Fondation de France contre la solitude sur

  • www.fondationdefrance.org/solitudes


(1) Enquête Ifop pour la Fondation de France, menée par questionnaire auto-administré en ligne du 4 au 8 Juin 2015 auprès d'un échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

(2) Etude réalisée par l'institut TMO Régions pour l'Observatoire de la Fondation de France en janvier 2014 auprès de 4 007 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus.

(3) La solitude de masse, étude d'Alain Mergier pour la Fondation de France, mai 2015.


Les Solitudes en France - Les chiffres clés*

Les Solitudes en France - Les chiffres clés*

1 Français sur 8 est seul

  • 5 millions de personnes n’ont pas de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité
  • (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage).
  • 1 Français sur 3 n’a accès qu’à un seul réseau social : fragilisé, il se trouve dans une situation d’exclusion potentielle sans en avoir conscience.
  • 1 Français sur 10 se sent exclu, abandonné ou inutile.


La solitude au sein des 5 grands réseaux de sociabilité

  • 4 Français sur 10 n’ont pas de contact avec leur famille au-delà de quelques rencontres annuelles.
  • 1 Français sur 4 n’a pas de relations amicales soutenues (25 % en 2014 contre 21 % en 2010).
  • Près de 4 Français sur 10 n’ont pas ou ont peu de contacts avec leurs voisins (36 % en 2014).
  • 1 personne en emploi sur 5 n’est pas en capacité de construire des relations sociales dans le cadre de son travail.
  • Plus d’1 Français sur 2 (60 % de la population) n’a pas d’activité sociale au sein d’une association (culturelle, sportive, de loisirs, caritative…).


La solitude selon les âges

  • De toutes les générations, celle des 75 ans et plus est la plus touchée par la solitude : 1 personne âgée sur 4 est seule.
  • Dans le même temps, la solitude est importante chez les plus jeunes : le phénomène touche les 18-29 ans et les moins de 40 ans (7 % en 2014).

Solitude et réseaux sociaux

La fréquentation des réseaux sociaux virtuels va de pair avec l’existence des liens sociaux. Ainsi, 80 % des personnes en situation de solitude objective n’ont pas non plus de vie sociale
« virtuelle ».

La solitude en ville

  • 13 % des habitants des grandes métropoles sont seuls, contre 11 % en zones rurales.
  • La solitude est plus forte dans les zones d’habitat social : 15 % des personnes qui y résident sont seules contre 11 % des personnes résidant sur le parc privé.


* Etude réalisée par l’institut TMO Régions pour l’Observatoire de la Fondation de France en janvier 2014 auprès de 4007 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus.



Actualité des aidants et aidés



Toute l'actualité des aidants et aidés, produits, services, associations, initiatives ...

Demande de devis gratuit et sans engagement


FERMER