Alzheimer et Art Moderne : mise en place de plateformes de répit visant à soutenir les aidants familiaux.

une rencontre réussie au Havre

Publié le 21 mars 2015
Alzheimer et Art Moderne : mise en place de plateformes de répit visant à soutenir les aidants familiaux.

Depuis 2011, l'Agence régionale de santé de Haute-Normandie accompagne la mise en place de plateformes de répit visant à soutenir les aidants familiaux.
Entre octobre et décembre 2014, des patients de la consultation mémoire de Fécamp, de la consultation Mémoire du Groupe Hospitalier du Havre située à l'Hôpital Flaubert, de la plateforme de répit et de l'accueil de jour de l'association « La Pommeraie - Jean VANIER » située à Rolleville et de l'association France Alzheimer 76 sont venus à la découverte des collections et de l'exposition temporaire du MuMa, musée d'art moderne André Malraux.
Ce projet de visites au MuMa avait pour objectif d'offrir aux personnes atteintes d'Alzheimer une expérience de plaisir, de curiosité autour de la découverte des collections du Musée.




Sensibiliser les personnels pour s'engager dans la démarche



Tout un ensemble de représentations sont liées à la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées. C'est pourquoi, dans le cadre de cette démarche, un temps de sensibilisation a été organisé auprès de la médiatrice et des équipes du MuMa autour de problématiques liées à ces maladies : la mémoire, l'expression d'émotions fortes, la concentration et le besoin de repères spatio-temporels ont été abordées.



Le projet


Le projet s'est déroulé en une session de 5 visites/ateliers.
Le thème du portrait initialement choisi, a laissé progressivement place à des sujets plus divers, pour mieux prendre en compte la capacité de concentration de chacun et l'expression de son goût personnel, le flux des autres visiteurs, la diversité des supports.
Au fil des échanges s'est constitué un groupe ayant plaisir à se retrouver à chaque visite.


Une proximité


Une véritable proximité et relation de confiance se sont instaurées entre le groupe et la médiatrice.
Les ateliers, démarrés après un temps de familiarisation avec le musée (une séance de peinture et une autre de modelage), ont donné lieu à des réalisations avec lesquelles chaque participant a pu repartir.
L'important dans cette démarche, l'identification des patients en tant que personnes âgées et non comme malades : pas de précaution particulière des autres visiteurs à leur encontre, ce qui destigmatise.


Une forme d'indépendance


Enfin, une sortie sans les aidants a permis à chacun de retrouver une certaine forme d'indépendance : un accompagnement individuel de l'aidant par l'aidé, pour lui faire partager les oeuvres qu'il a découvertes.
Chaque visite a été suivie d'un temps de convivialité partagé entre participants, aidants et accompagnants, au café du MuMa, favorisant les échanges entre tous. En clôture de cette aventure, un livret comportant l'ensemble des oeuvres a été remis à chacun.


Dépendance



Comment passer le cap de la dépendance et mettre ne place un dispositif d'aide à la personne devenue dépendante? Devenir aidant quand vos proches, âgées deviennent dépendant tout un parcours ou il est utile d'être accompagné

Demande de devis d’aide à domicile gratuit et sans engagement

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).


FERMER