L'association les petits frères des Pauvres & la loi d'Adaptation de la société au vieillissement


Une loi qui n’est pas à la hauteur des besoins de nombreuses personnes âgées
L'association les petits frères des Pauvres & la loi d'Adaptation de la société au vieillissement

Maintes fois annoncé, aussi souvent reporté, le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement vient d'être adopté définitivement le 14 décembre. La loi, promulguée le 29 décembre 2015, entrera en vigueur au 1er janvier 2016.


Des avancées intéressantes mais insuffisantes


A l'analyse, les dispositions de cette loi devraient avoir assez peu d'impact sur l'engagement prioritaire des petits frères des Pauvres dans la lutte contre l'isolement et la solitude des personnes âgées. Bien sûr, il faut saluer la revalorisation des montants plafonds de l'APA et l'élargissement des plans d'aide à la prise en compte des besoins de répit des aidants (accueil de jour, hébergement temporaire). La seule disposition concrète intéressant les actions que mènent au quotidien les équipes des petits frères des Pauvres, consiste à rendre éligible l'encadrement et la formation des bénévoles au financement de la Caisse nationale de solidarité (CNSA). Une mesure certes attendue par les organismes et associations engagées dans MONALISA (Mobilisation nationale contre l'isolement des agés), mais qui est loin d'apporter une réponse à la hauteur des enjeux que représentent le vieillissement de la population française et les besoins d'aide à domicile et au répit des familles.


Comme le souligne Alain Villez, Président des petits frères des Pauvres, «Au final, nous sommes très loin de la grande loi d'orientation annoncée par Michèle Delaunay, qui devait permettre à la société française de relever le défi de la transition démographique. Alors que la prévention de la perte d'autonomie est reconnue comme l'objectif prioritaire, les mesures prises ne se révèlent pas à la hauteur des besoins exprimés par un nombre croissant de personnes âgées souhaitant avant tout rester à leur domicile».


Les petits frères des Pauvres, 70 ans d'engagement auprès des personnes âgées isolées


Depuis 1946, les petits frères des Pauvres sont investis dans la lutte contre l'isolement des personnes âgées. Forts de l'investissement de 11 000 bénévoles et de 528 salariés, ils interviennnent auprès de 36 400 personnes dont 11 400 accompagnées régulièrement. Les équipes de bénévoles agissent tout au long de l'année auprès des personnes agées, en ville comme en milieu rural, qu'elles soient à leur domicile, en hébergement collectif ou à l'hôpital.

 Publié le 30 décembre 2015

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



Dépendance

Dépendance

Comment passer le cap de la dépendance et mettre ne place un dispositif d'aide à la personne devenue dépendante? Devenir aidant quand vos proches, âgées deviennent dépendant tout un parcours ou il est utile d'être accompagné

FERMER