Prolongation du confinement et personnes âgées en Ehpad et à domicile

Réaction de la FNAQPA à l'allocution du Président

Publié le 14 avril 2020
Prolongation du confinement et personnes âgées en Ehpad et à domicile

Le Président Emmanuel Macron s'adressait hier aux français sur la gestion de la crise sanitaire liée au Covid-19 et la perspective de déconfinement, donnant également des recommandations concernant les personnes plus âgées. Réaction de la FNAQPA sur deux points essentiels.

Face à la recommandation du Président de prolonger le confinement un peu plus longtemps pour nos aînés, la FNAQPA rappelle que, même si l'on sait que les personnes plus âgées sont de fait plus fragiles, l'âge ne peut être un critère en soi ni un critère unique. Pour la FNAQPA, le critère de la fragilité peut éventuellement s'appliquer et être recommandé, mais pas le seul critère de l'âge.

L'isolement social touche également les personnes âgées accompagnées en maison de retraite, même si elles ont plus d'interactions humaines au quotidien grâce à la présence des professionnels. Le prolongement du confinement va probablement exacerber les risques de décompensation et de syndrome de glissement des personnes âgées, risque tout aussi préjudiciable pour leur santé. Si l'ouverture des établissements à des professionnels extérieurs ou à des bénévoles peut être un palliatif, la FNAQPA demande que soit étudiée la réouverture progressive des établissements aux familles des résidents, au-delà des accompagnements de fin de vie déjà organisés, dans le strict respect des gestes barrières, des équipements de protection individuels et en organisant le test systématique des visiteurs.


FERMER