Une enquête exclusive sur les établissements entièrement dédiés aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

Un étude publiée par la Fondation Médéric Alzheimer à l'occasion de la Journée Mondiale de la Maladie Alzheimer

Publié le 07 septembre 2015
Une enquête exclusive sur les établissements entièrement dédiés aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

Depuis plus de 15 ans, la Fondation Médéric Alzheimer est la première fondation reconnue d'utilité publique entièrement consacrée aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Pour répondre à ses missions de faire progresser l'état des connaissances sur la maladie et ses conséquences, la Fondation réalise régulièrement des enquêtes permettant de recenser l'ensemble des dispositifs d'hébergement relatifs à la maladie. Dans le cadre de la Journée du 21 septembre, dédiée à la maladie Alzheimer, la Fondation publie une enquête1 consacrée aux établissements entièrement dédiés aux personnes malades : en quoi sont-ils semblables ou différents des autres établissements ? Répondent-ils à des besoins spécifiques ?

  • L'hébergement des personnes âgées dépendantes en France

En France, on compte 8 000 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, totalisant environ 600 000 places médicalisées. Parmi ces établissements, 3 000 se sont dotés d'hébergements spécifiques pour les personnes présentant des troubles cognitifs : environ 52 000 places dans les unités spécifiques Alzheimer et 2 500 places dans les unités d'hébergement renforcé. 134 établissements sont entièrement dédiés à la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, soit 7 000 places.


Les grandes caractéristiques de ces établissements

  • 134 établissements médico-sociaux pour personnes âgées entièrement dédiés aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, dont 121 EHPAD.
  • leur capacité moyenne est de 52 places.
  • 78 % de ces établissements ont été construits spécialement pour accueillir des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.
  • la quasi-totalité de ces établissements proposent des activités de type social, ludique et culturel, des activités occupationnelles, une stimulation sensorielle et physique et des thérapies non-médicamenteuses.
  • 82 % proposent à leurs résidents un programme d'activités individualisé.
  • 86 % ont mis en place des horaires de lever et de coucher variables selon les habitudes des résidents.
  • 27 % sont équipés d'une cuisine accessible aux résidents en permanence.
  • pour 76 % des établissements entièrement dédiés, le projet de soins spécifique et individualisé fait partie des principaux critères les caractérisant.

Les spécificités de ces établissements

  • des établissements de petite taille : 52 places en moyenne contre 74 places pour les établissements d'hébergement accueillant des personnes âgées dépendantes.
  • 81 % de ces établissements appartiennent au secteur privé contre 52 % pour les autres établissements.
  • le principal critère d'entrée des personnes malades dans les établissements entièrement dédiés, cité par 83 % des établissements, est la prise en charge des troubles du comportement productifs (agressivité, déambulation, cris) alors que dans les unités spécifiques Alzheimer installées dans des établissements pour personnes âgées, c'est la prévention des fugues qui est le principal critère d'entrée.
  • les trois quarts de ces établissements ont été construits spécifiquement pour accueillir les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Fondation Médéric Alzheimer. Etat des lieux 2013 des dispositifs. La Lettre de l'Observatoire n°31-32, avril 2014.

Fondation Médéric Alzheimer. Etablissements disposant d'unités spécifiques Alzheimer. La Lettre de l'Observatoire n°35, décembre 2014.

Quelques modèles alternatifs

A côté de ces établissements qui en dépit de leur spécialisation, restent dans le modèle des structures médico-sociales d'hébergement pour personnes âgées, il existe des solutions alternatives pour prendre en charge ces personnes. Trois expériences originales méritent d'être présentées :

  • les domiciles partagés, situés dans le Morbihan et dont la création émane des communes et des familles de personnes malades. Ils accueillent un petit nombre de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer dans des lieux de vie intermédiaires entre le domicile et l'institution.
  • les "Domiciles Protégés" à Dijon, gérés par la Fédosad : c'est un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) "hors les murs", éclaté en plusieurs petites unités de vie accueillant jusqu'à sept personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.
  • le foyer d'accueil médicalisé pour "malades jeunes" (personnes de moins de 60 ans atteintes de la maladie d'Alzheimer) de Cesson (77) récemment inauguré pour combler l'absence d'établissements adaptés à ces personnes.

Documents associés


Dépendance



Comment passer le cap de la dépendance et mettre ne place un dispositif d'aide à la personne devenue dépendante? Devenir aidant quand vos proches, âgées deviennent dépendant tout un parcours ou il est utile d'être accompagné

Demande de devis d’aide à domicile gratuit et sans engagement

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).


FERMER