Salarié-aidant : Préparer l'argumentation de notre aménagement d'horaires

Voici le troisième article, d’une série de 6 articles destinés aux salariés aidants pour les aider à mieux concilier vie professionnelle et vie d’aidant. Ce troisième article explique pas à pas un modèle de démarche à suivre pour préparer notre demande d’aménagement de nos horaires de travail et recommande la recherche d'appui auprès d'autres salariés-aidants en interne, ou d'autres salariés-aidants sur des forums d'échanges et auprès d'associations d'aidants.

Publié le 03 septembre 2014

A - 9 points à détailler pour préparer notre présentation des points positifs de notre demande d'aménagement

1) présenter le problème rencontré et en quoi la demande d'aménagement répond au problème que NOUS rencontrons

2) expliquer en quoi la solution proposée est MEILLEURE que le maintien de la situation actuelle

3) expliquer en quoi la solution proposée BEBEFICIE A NOTRE ENTREPRISE

4) expliquer en quoi nos responsabilités liées au poste continueront à être RESPECTEES

5) réfléchir au meilleur moyen d'aborder notre chef direct : un support écrit en premier ? Ou un échange direct au contraire dès le départ ?

6) réfléchir si notre chef direct peut comprendre notre point de vue ? Un aménagement d'horaires n'est pas un droit, et notre chef doit d'abord accepter notre point de vue

7) réfléchir aux habitudes de notre chef direct : il fait systématiquement équipe avec ses collaborateurs pour trouver les meilleures options face à des situations difficiles ? Ou il préfère que ses collaborateurs lui apportent les solutions ?

8) définir la période d'essai adaptée à l'aménagement des horaires de travail que nous proposons, et comment évaluer le succès de cette période d'essai

9) réfléchir aux améliorations qui pourraient être mises en place aussi bien pendant la période d'essai qu'au-delà


B - Bien adapter notre proposition au style de notre chef direct

Une proposition qui prend bien compte le style de notre chef direct est un élément clé de l'accord que nous recherchons. C'est du bon sens, mais il est important de le souligner car notre chef direct sera notre meilleur allié ensuite pour que notre demande d'aménagement d'horaires soit acceptée et mise en œuvre. D'où l'importance de bien réfléchir à son style de management, ses préférences pour l'écrit ou le face à face, ses habitudes d'animation et de collaboration avec les membres de son équipe.


C - Et si notre chef direct rejette notre proposition initiale ?

Les aménagements d'horaires pour raisons personnelles ne sont pas un droit, et il faut envisager une ou des solutions alternatives si notre chef rejette notre proposition initiale. Certes, ces solutions alternatives seront par définition moins adaptées à ce que nous souhaiterions, mais avoir réfléchi à des solutions alternatives peut non seulement faire gagner beaucoup de temps mais aussi montrer à notre chef direct que nous ne sommes pas bloqués sur une seule solution.


D - L'aide que nous pouvons demander à d'autres aidants et à notre Direction du Personnel

La rédaction des points positifs n'est pas facile, notamment en quoi l'entreprise peut bénéficier de l'aménagement d'horaires que nous demandons, mais nous devons nous forcer à l'exercice. Une première manière d'avancer et d'y arriver est de demander de l'aide à d'autres aidants dans notre entreprise qui sont déjà passés par là. Une seconde possibilité est de demander de l'aide à des associations d'aidants ou sur des forums d'aidants et peut éventuellement nous apporter des idées supplémentaires. Enfin, lire les accords existants au sein de notre entreprise sur les aménagements d'horaires et le télétravail permet d'évaluer avec l'aide de la Direction du personnel les possibilités et limites actuelles qui existent à l'aménagement que nous souhaitons.


Robert Salaison, aidant



Aidant salarié



Pas évident de devoir aider au quotidien un proche et de rester mobilisé à 100% dans son activité professionnelle. De plus en plus d'entreprises prennent conscience de ce challenge des salariés aidants et proposent des dispositifs d'accompagnement.


FERMER