.

Salarié-aidant : Quels avantages proposer à l'entreprise en contrepartie d'aménagements de modalités de travail ?


Exprimer ce que peut être un ou plusieurs avantages pour l’entreprise si cette dernière accorde au salarié-aidant les aménagements de travail qu’il demande est un exercice toujours difficile à faire. Pourtant il est impératif au salarié-aidant de faire. Pour faciliter ce travail de réflexion, cette 5ème partie présente à titre d’exemples une liste de 20 avantages que des salariés-aidants ont proposé à leur entreprise en contrepartie d’aménagement de leurs modalités de travail, que ces aménagements soient des modifications d’horaires, des répartitions différentes d’heures selon les jours, de télétravail, etc.

Il parait au début toujours très difficile de mettre sur noir sur blanc les bénéfices que nous voyons pour l'entreprise si elle nous accorde les aménagements des modalités de notre travail que nous lui demandons. Pourtant, cette réflexion est impérative à faire. « Il ne s'agit pas de quémander » comme disent certains salariés-aidants, « il s'agit de trouver ensemble un accord gagnant-gagnant ».

Voici 20 exemples de « bénéfices » sélectionnés dans différents forums d'aidants ou lors d'échanges directs avec des aidants. Les différents « bénéfices » présentés sont soit au niveau de l'entreprise dans sa globalité, soit au niveau de la Direction des Ressources Humaines, soit au niveau des collègues dans l'équipe et du responsable direct.


1) « un meilleur travail de ma part, car je serai plus concentrée, plus efficace, si je sais que pendant que je travaille, quelqu'un s'occupe de mon proche ou que c'est précisément le moment où il n'a pas besoin de moi, etc. »


2) « la possibilité pour vous d'avoir mes travaux faits dès le matin très tôt, et pas en fin de matinée (ou dès le soir, pas le lendemain matin). »


3) « la possibilité de traiter des appels avec nos correspondants en Inde et dans les pays asiatiques, puisque je peux les appeler le soir très tard depuis chez moi. »


4) « si le plan que je vous propose fonctionne bien, je peux en parler aux journalistes qui font des articles sur les aidants salariés. »


5) « tout ce que nous pouvons expérimenter avec ce que je vous propose renforce votre politique RSE. »


6) « en contrepartie, je m'engage à aider les autres collègues aidants, je peux leur téléphoner, ou répondre à leurs appels, et nous pouvons comme cela renforcer notre communauté « aidants » dans l'entreprise. Si nous sommes tous plus efficaces et moins stressés, c'est gagnant pour l'entreprise. »


7) « je pourrai aussi mettre en garde mes collègues sur ce qui parait bien a priori, mais qui est très compliqué voire décevant. Tous les gains de temps et d'efforts que nous pouvons économiser en nous donnant nos conseils entre nous, et à la RH, c'est au bénéfice de tous, nous les aidants et vous pour l'entreprise. »


8) « en contrepartie, je donnerai à la direction du personnel toutes les informations pratiques que je peux être amenée à connaitre concernant les salariés qui sont aussi aidants. Et la direction du personnel pourra ensuite décider de les afficher ou pas ou de les partager avec les représentants du personnel. »


9) « comme je fais partie d'un forum où on échange beaucoup avec d'autres aidants justement sur tous ces problèmes d'aidants et leur vie à l'entreprise, je peux apporter à la DRH tout ce qui est dit et fait par d'autres salariés en entreprises. Il y a Casino par exemple qui fait pas mal de choses, et c'est bien de savoir ce qui se passe chez d'autres.»


10) « je peux en profiter alors pour regarder ce que les concurrents proposent comme contrats d'assurance dépendance, comment ils me vendent leur contrat, puisque je suis en situation d'aidant de mon parent très dépendant, et alors à partir de ces cas concrets, le département marketing pourra connaitre les arguments commerciaux utilisés par les concurrents, les points forts et aussi la connaissance réelle qu'avait le commercial quand il m'a parlé de la dépendance et des difficultés des aidants. »


11) « puisqu'il y a une plateforme d'aide et de soutien psychologique qui est mise à disposition, je testerai la qualité de cette plateforme sur ses réponses, son écoute, sa compétence... »


12) « pour que nos responsables d'équipe comprennent mieux ce qui se passe pour un aidant, je vous propose de décrire les périodes de tension et les périodes de calme. Les journées d'aidant ne se ressemblent pas forcément d'un jour sur l'autre, et je crois important que les responsables d'équipe aient bien cela en tête, que c'est très difficile pour un aidant de planifier à l'avance toutes les contraintes de temps et d'aides du proche dont il s'occupe. »


13) « je peux donc très facilement répondre à mes autres collègues aidants depuis chez moi s'ils veulent m'appeler et qu'on parle ensemble. Souvent c'est plus facile de donner un bon conseil à quelqu'un d'autre que de savoir ce qui serait bien ou mieux de faire pour soi. »


14) « je peux très bien faire la revue de presse depuis chez moi, et pour tout ce qui touche directement les aidants, vous dire en même temps ce qui est crédible et ce qui n'est pas crédible à mes yeux. »


15) « ce serait donc une expérience vraiment adaptée aux salariés aidants dans notre entreprise, et je suis prêt à être cobaye, et si l'aménagement fonctionne bien, il pourrait être étendu à tous les aidants de l'entreprise. »


16) « le jour de la semaine où je suis dans les bureaux, je vous propose de tenir une permanence à l'heure du déjeuner, et de répondre aux questions des autres collègues. Je connais tout sur l'APA maintenant, le parcours du combattant que c'est, comment il faut préparer l'évaluation par l'équipe médico-sociale, tout ça peut être extrêmement utile aux collègues. »


17) « avec les autres aidants dans le service, on pourrait alors prendre les appels beaucoup plus tôt la matin, ou beaucoup plus tard le soir, et l'entreprise pourrait proposer aux clients une plage d'horaires pour le service client beaucoup plus large. »


18) « je peux donc animer la page facebook correspondant au site aidants puisqu'il suffit que je sois reconnue comme administratrice de la page. »


19) « je propose de suivre jour après jour toutes mes dépenses en tant qu'aidant. Cela donnera une indication de combien les aidants dépensent de leurs propres revenus pour le proche qu'ils aident. Et si de nombreux collègues le font aussi, cela peut donner à l'entreprise une bonne idée de tous ces coûts en plus pour les aidants, quelque chose dont on ne parle jamais et qui peut peut-être donner des idées de produits d'assurance. »


20) « Puisque je ne serai pas aussi présent dans le service et que mes collègues auront à faire plus pour me remplacer, je leur donne volontiers des jours de RTT que j'ai. Ce n'est pas forcément beaucoup, mais ce sera ma manière de les remercier et de participer à l'effort de tous. »



Robert Salaison, aidant

 Publié le 05 octobre 2014

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



Aidant salarié

Aidant salarié

Pas évident de devoir aider au quotidien un proche et de rester mobilisé à 100% dans son activité professionnelle. De plus en plus d'entreprises prennent conscience de ce challenge des salariés aidants et proposent des dispositifs d'accompagnement.

Publier dans l'agenda de Aidant.info

Inaugurations, ouvertures d'établissements, animations, fêtes, formation, journées portes ouvertes, salons, colloques ...

Utilisez l'agenda pour médiatiser vos événements et assurer leur succès en optimisant leur visibilité. Il suffit de devenir membre c'est gratuit !

Publier dans l'agenda

FERMER