Canada : Le cancer, première cause pour qu'une personne devienne l'aidant de son conjoint

Un focus sur les aidants qui s’occupent de leur conjoint, l’impact sur leur santé comparé aux aidants qui prennent soin d’un parent.

Publié le 18 mars 2014

Si les aidants d'un parent âgé déclarent majoritairement la vieillesse ou la fragilité comme raison de leur venir en aide, c'est le cancer qui est la première raison déclarée par les aidants de leur conjoint, pour 17% d'entre eux. Viennent ensuite les maladies cardio-vasculaires (11%) et les maladies neurologiques (9%). Selon cette même étude faite sur les aidants familiaux au Canada, 74% de ceux qui aident leur conjoint l'équivalent de 15 heures ou plus par semaine se sentent inquiets ou angoissés. 34% de ces aidants rapportent aussi se sentir déprimés en raison de leurs responsabilités.

A cet égard, les personnes fournissant régulièrement des soins à leur conjoint ont davantage tendance à rapporter une incidence sur leur état de santé : elles sont plus susceptibles de subir une blessure en exécutant leurs tâches et plus nombreuses à consulter un professionnel de la santé pour elles-mêmes à la suite de problèmes de santé causés par leurs responsabilités (33 % des personnes aidant leur conjoint, par rapport à 18 % de celles aidant leur père ou leur mère). Elles sont aussi plus susceptibles que les autres types d'aidants de consommer des médicaments d'ordonnance pour faire face à leurs responsabilités.


Santé



Comment aider une personne ayant des problèmes de santé? Comme se faire aider quand on est aidant au quotidien d'une personne ayant des problèmes de santé : un espace de partage d'expériences et de pistes pour accéder à des ressources utiles

Demande de devis gratuit et sans engagement


FERMER