Maisons Sport Santé : 150 nouveaux établissements labellisées Maisons Sport-Santé

Cela permet de passer le cap des 288 Maisons Sport- Santé reconnues sur l’ensemble du territoire

Publié le 25 mars 2021
Maisons Sport Santé : 150 nouveaux établissements labellisées Maisons Sport-Santé

"Dès le lancement du dispositif en 2019, nous savions que les Maisons Sport-Santé seraient un outil important pour permettre aux Françaises et aux Français qui en ont le plus besoin de découvrir ou de renouer avec la pratique d'une activité physique et sportive et ainsi se donner plus de chances de rester en bonne santé tout au long de leur vie. Nous ne nous doutions pas alors que la crise allait confirmer à quel point le sport est indispensable et inestimable pour s'épanouir, gagner en autonomie, mieux vivre, mais aussi lutter contre les facteurs de comorbidité qui nous affaiblissent face aux virus. Le contexte sanitaire lié à la Covid-19 a également conduit à favoriser les comportements sédentaires qui déjà n'avaient cessé d'augmenter ces dernières années.

Dans ce contexte, le dispositif des Maisons Sport-Santé, qui rencontre déjà un succès indéniable, doit encore monter en puissance. C'est la raison pour laquelle nous avons souhaité redoubler d'efforts pour tisser ce réseau sur l'ensemble du pays. En ce début d'année 2021, 150 nouvelles structures sont labellisées, ce qui porte à 288 le nombre de Maisons Sport- Santé reconnues sur l'ensemble du territoire. Et un nouvel appel à projets sera diffusé dans les semaines à venir afin de labelliser au moins une centaine de nouvelles structures, ce qui nous permettra de nous rapprocher de l'objectif de 500 Maisons Sports-Santé labellisées à l'horizon 2022 fixé par le Président de la République.

Je souhaite que les Maisons Sports-Santé deviennent de véritables tremplins pour les associations sportives qui doivent plus largement se tourner vers le sport-santé. En ces temps difficiles, cet objectif peut leur permettre de retrouver un nouvel élan, de nouveaux adhérents tout en ouvrant des champs de développement nouveaux pour le bien-être de nos concitoyens.

Leurs actions en matière d'information, de sensibilisation, d'accompagnement et/ou d'orientation des populations vont contribuer à la reconnaissance de l'activité physique et sportive comme pratique essentielle à l'amélioration de la santé de la population."

Roxana Maracineanu Ministre déléguée chargée des Sports

Sport et santé, les deux faces d'une même médaille.

La sédentarité et le manque d'activité physique et sportive sont des fléaux contre lesquels le gouvernement s'est engagé, à l'initiative conjointe du ministère des solidarités et de la santé et du ministère chargé des sports. Aujourd'hui, 288 Maisons Sport-Santé sont désormais reconnues sur l'ensemble du territoire, et ça n'est qu'un début : notre Stratégie nationale sport santé prévoit de porter à 500 le nombre de ces structures d'ici 2022.

Partout, et près de chez vous, les maisons sport-santé portent la même ambition : rapprocher les professionnels de santé et du sport pour faciliter l'orientation et l'accès aux activités physiques et sportives dans le cadre de la prévention primaire et à l'activité physique adaptée pour les personnes malades.

Face à la situation inédite générée par la crise Covid-19, nous avons pu mesurer le rôle fondamental d'une activité physique régulière pour tous, pour réduire certaines pathologies qui favorisent les risques de développer des formes graves de la maladie.

Des plus jeunes aux plus anciens, pour de l'activité physique traditionnelle ou adaptée à des publics ayant des besoins spécifiques, chacun est concerné. Faire du sport pour être en bonne santé, ça n'est pas un slogan, ça n'est pas une injonction, c'est un constat pragmatique et c'est une responsabilité collective.

Les maisons sport-santé sont là pour accompagner dans cette démarche tous ceux qui ont besoin d'aide et de conseils. Elles sont le point de repère qui permet de dépasser les doutes et les hésitations ; elles sont le point de départ d'une activité physique au cœur de votre santé.

Olivier Véran Ministre des Solidarités et de la Santé

La crise sanitaire a accentué encore plus la nécessité de recourir à une activité physique et sportive régulière pour tous.

Pendant les périodes de confinement, un tiers de la population française est restée assise plus de 7h par jour ! Or, la pratique d'un sport, même à intensité modérée, permet de prévenir les risques liés à la sédentarité mais aussi de lutter contre de nombreuses pathologies chroniques (obésité, hypertension artérielle) et des affections de longue durée (cancers, maladies cardiovasculaires, diabète...).

Les effets d'une activité physique et sportive régulière sur l'amélioration de l'immunité sont unanimement reconnus par la communauté scientifique. S'il n'existe pas encore de recherches publiées sur l'impact de l'activité physique sur la COVID-19, de nombreuses études ont montré qu'une activité physique régulière conduit à une diminution de l'incidence, de l'intensité des symptômes et de la mortalité dues aux infections virales et plus généralement stimule le système immunitaire.

Les programmes de re-conditionnement par l'Activité Physique Adaptée proposés par les Maisons Sport-Santé peuvent aider les patients post-Covid à lutter contre les séquelles de la maladie, en particulier l'asthénie, à recouvrer leur autonomie et leur condition physique.

Les Maisons Sport-Santé, un outil d'égalité des chances et d'accès au droit de la santé par le sport

Le Président de la République, Emmanuel Macron, s'était engagé lors de sa campagne à développer un réseau de 500 Maisons Sport- Santé et tout un dispositif d'accompagnement à l'activité physique pour les personnes les plus éloignées de la pratique et les patients pour lesquels la pratique d'activité physique adaptée est prescrite par le médecin.

Pour répondre à cet engagement, le ministère chargé des Sports et le ministère des Solidarités et de la Santé ont créé le programme des Maisons Sport-Santé (MSS) en 2019 qui permet à ce public prioritaire mais aussi toutes les personnes qui le souhaitent d'être pris en charge et accompagnés par des professionnels de la santé et du sport afin de suivre un programme sport-santé personnalisé susceptible de répondre à leurs besoins particuliers et ainsi leur permettre de s'inscrire dans une pratique d'activité physique et sportive durable

L'accès à une activité physique et sportive au quotidien à tous les moments de la vie est un objectif de santé publique pour tous et et doit permettre d'atteindre l'objectif de 3 millions de pratiquants sportifs supplémentaires d'ici 2022

À qui s'adressent les « Maisons Sport- Santé » ?

Les « Maisons Sport-Santé » sont ouvertes à tous les publics mais particulièrement aux :

Personnes en bonne santé qui n'ont jamais pratiqué de sport ou n'en ont pas fait depuis longtemps et veulent se remettre à l'activité physique avec un accompagnement à des fins de santé, de bien-être, quel que soit leur âge ;

Pers onnes s ou f frant d'affections de longue durée à des fins de santé, de bien-être ainsi qu'à des fins thérapeutiques, quel que soit leur âge nécessitant une activité physique adaptée sécurisée par des professionnels formés et prescrite par un médecin ;

Personnes souffrant de maladies chroniques pour lesquels l'activité physique et sportive est recommandée.

Réunies dans un réseau national du sport- santé et identifiées sur l'ensemble du territoire national, les Maisons Sport- Santé représentent une grande variété de structures : collectivités territoriales, centres hospitaliers, associations sportives, établissements publics, espaces digitalisés ou encore structures itinérantes.

288 Maisons Sport-Santé sont aujourd'hui reconnues sur l'ensemble du territoire.

Après un premier appel à projets en janvier 2020 qui avait permis de labelliser 138 structures, 150 nouvelles Maisons Sport-Santé ont obtenu la reconnaissance du ministère chargé des Sports et du ministère des solidarités et de la santé en ce début d'année 2021.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS)

La sédentarité cause 2 millions de décès/an dans le monde, et de nombreuses pathologies chroniques.•

L'inactivité physique est la cause de

  • 5 % des cardiopathies coronariennes,
  • 7 % du diabète de type 2,
  • 9 % du cancer du sein
  • 10 % de cancer du côlon.

Surpoids : 1 français sur 3 adultes de + de 18 ans (Source : Étude ObEpi).

L'inactivité tue 10x plus que les accidents de la route chaque année.


Santé



Comment aider une personne ayant des problèmes de santé? Comme se faire aider quand on est aidant au quotidien d'une personne ayant des problèmes de santé : un espace de partage d'expériences et de pistes pour accéder à des ressources utiles

Demande de devis gratuit et sans engagement


FERMER